Arbre généalogique & Transmutation

Arbre généalogique – Mort / Family Tree – Death / 系統樹・死  & Transmutation – Vie / Transmutation – Life / 変容・生

Les deux installations environnementales  » Arbre généalogique – Mort  » et  » Transmutation – Vie  » ont été réalisées à Mont-de-Marsan avec organisation de la ville dans le cadre de la Triennale  » Mont-de-Marsan Sculptures « .

 

Arbre généalogique – Mort / Family Tree – Death / 系統樹・死

 

Arbre généalogique - Mort
Dimension : 130 mètres de long
Family Tree - Death, Shigeko Hirakawa
Arbre généalogique – Mort
Arbre généalogique - Mort 3
Arbre généalogique – Mort

130 mètres de long sur les berges de la Midouze, quai Silguy de Mont-de-Marsan
5 ellipses de 12 à 15 mètres de long, contenant 40 souches de chêne et de pin,
sable rouge de l’arène de Mont-de-Marsan, 25 billes de pins maritimes, et le « vide ».

 

Transmutation – Vie / Transmutation – Life / 変容・生

Transmutation_vie 1997
Transmutation – Vie, Mont-de-Marsan Shigeko Hirakawa Photo: Vincent Monthier
Transmutation - Vie
Transmutation – Vie, Mont-de-Marsan Oeuvre : Shigeko Hirakawa Crédit photo : Shigeko Hirakawa

Lavoir « Cale de l’Abreuvoir » (100 m2), Mont-de-Marsan.
12 billes de pin maritime de 250cm de haut et 40cm de diamètre, résine polyester, eau de source.

– – – – – – – – –

Intervenir sur la nature a pour moi deux sense. 

Dans le sud-ouest de la France en 1997, une expérience du dialogue avec l’environnement des Landes, m’a aidé à les clarifier.

Une rencontre avec la particularité du lieu me favorise à déployer des imaginations.

À Mont-de-Marsan l‘immense forêt de pins maritimes, qui était le thème de l’exposition était fascinante. C’est une forêt artificiellement créée pour l’industrie forestière de la région; elle sert aussi à pomper l’eau du sol trop humide et rend le terrain favorable à d’autres cultures. Lorsqu’on coupe l’un de ces pins maritimes, chacun de ses tubes capillaires laisse couler un flot de résine parfaitement transparente, comme une abondante transpiration. La résine, habituellement brune, est tellement diluée d’eau qu’elle rend le bois du pin très lourd. Cette circulation de l’eau, remarquée dans ces troncs d’arbre, m’a inspiré une oeuvre nommée « Transmutation/ Vie ». Pour cette oeuvre,  j’ai dressé dans un bassin d’eau de source 12 troncs d’arbre de 40cm de diamètre et de 2,50 mètres de haut. J’ai découpé chaque tronc à la hauteur des yeux  des habitants et entre les deux tronçons de chaque tronc j’ai inséré un cylindre de résine polyester. Cette résine artificielle était comme une cristallisation de la résine naturelle, une mise en évidence sa circulation dans le tronc de pin. Ce projet que j’avais conçu sur le thème de la vie et la mort, avec une installation sur chacune des rives de la rivière principale de la ville, a finit par se marier avec l’environnement, soulignant intensément un excellent exemple de coexistence entre l’être humain et la nature et le sens de la vie par la force alchimique de l’eau. 

Intervenir sur la nature est d’autre part une mise en forme du reflet de soi.

J’ai visité Mont-de-Marsan lors du repérage du lieu d’une intervention artistique, six mois avant l’intervention. A cette époque, mon père avait un cancer en phase terminale, et séjournait dans un hopital au Japon. Il est mort à peine deux semaines après mon repérage. J’étais sous le coup de cet événement bouleversant, et divers éléments du paysage de Mont-de-Marsan me sont revenu en mémoire avec une coloration symbolique très particulière et poignante. La rivière qui sépare la ville en deux, le quai désaffecté et abandonné, des tilleuls plantés en ligne sur des centaines de mètre…, tous ces éléments peuvent évoquer la mort chez les bouddhistes. (Çakyamuni a atteint à l’illumination sous un tilleul indien. Il méditait jusqu’à la fin de sa vie sous ce tilleul. “Tilleul” se dit Bodaï-ju en japonais, et on utilise ce même mot Bodaï pour signifier “devenir bouddha dans l’au-delà”.) Je ne suis pas du tout pratiquante, mais cette manière spontanée d’interpréter les élements du paysage m’a révélé à quel point j’étais encore imprégnée d’idées bouddhistes. Ainsi, sur le quai Silguy sous des tilleuls, j’ai réalisé une oeuvre intitulée « Arbre Généalogique / Mort » de 130m de long, en rassemblant environ 30t de racines, de souches, et de billes de bois. L’installation de Mort est située l’au de là de la rivière. La rivière qui symbolise la frontière de ce monde.

– – – – – – – – –

 

 

Photos documentaires

PT-1997MDM PRE-1000

Arbre généalogique- Mort

Arbre généalogique - Mort
Mont-de-Marsan sculptures, 1997

 

—————————————————————————————————————————————-

Exposition « Mont-de-Marsan sculptures, Le Japon, Création in-situ 1997 »,
Organisation de la ville de Mont-de-Marsan et le musée Despiau-Wlérick en France.

Official site Environmental Art Page « Transmutation – Vie »

Official Site  » Arbre généalogique – Death » French Page

Place check other language pages (English, Japanese) on Official Site : http://shigeko-hirakawa.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s